Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le livre d'heures de Dom Bosco
  • Le livre d'heures de Dom Bosco
  • : Commentaires au hasard des actualités, par un père et ses jeunes fils qui vont chercher l'info au lieu d'absorber passivement celle qu'on leur sert.
  • Contact

Recherche

Archives

17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 00:30

Peshawar.jpg

 

Le mardi 16 décembre 2014, 141 personnes dont 132 enfants ont été tués par l’attaque d’un commando de talibans pakistanais contre une école réservée aux enfants de militaires à Peshawar, la ville qui marque la frontière entre la zone fédérale du Pakistan et la zone tribale des Pachtouns.
 
C’est l’attentat le plus sanglant qu’ait connu le Pakistan. Le précédent record dans le macabre remontait à 2007 et à un attentat à Karachi qui avait fait 139 morts lors du retour au pays de l'ancien premier ministre Benazir Bhutto.
 
En plus, 124 personnes dont 121 enfants ont été blessés dans l'assaut commando contre l'école.
 
Les terroristes ont commencé à tirer de manière aléatoire dès qu'ils sont entrés dans l'école, vers 10h30, et n'avaient donc aucune intention de faire des otages. Ils étaient venus pour tuer. Il y avait près de 500 élèves, âgés de 10 à 20 ans, qui passaient leurs examens de fin d’année.
 
Après avoir rafalé au hasard dans les classes, les talibans se sont mis à aller chercher les enfants cachés sous leurs tables. Ils en ont abattu ou blessé plusieurs sur place, et ils en ont sorti d’autres dans la cour pour les tuer d’une balle dans la tête. Au moins un des tarés a fait sauter la bombe qu’il portait sur lui.
 
Les assaillants portaient tous des vestes bardées d'explosifs et de munitions, et ils avaient de la nourriture pour plusieurs jours. En fin d’après-midi, les six terroristes étaient morts, l’armée et la police ayant donné l’assaut à la mode pakistanaise pendant sept heures.
 
Muhammad Khurasani, porte-parole des talibans pakistanais, a revendiqué l’attaque : « Nous avons mené cette attaque après une enquête qui a indiqué que les enfants de plusieurs hauts responsables de l'armée étudient dans cette école ». L’attaque était en représailles à une opération militaire en cours contre les talibans, en « réponse à l'offensive Zarb-e-Azb, à la vague d'assassinats perpétrée contre les talibans et au harcèlement de leurs proches. »
 
Le bilan de 141 morts pourrait s’alourdir, les autorités ayant fait état de 25 blessés dans un état grave.
 
Au Pakistan, les forces armées ont un statut privilégié : les militaires ont accès à des soins médicaux et à des facilités scolaires que bon nombre de leurs concitoyens ne peuvent pas se payer. C’est une école sise dans le quartier des forces armées de Peshawar (une ville de garnison qui contrôle deux grands accès en Afghanistan) que l’attaque a eu lieu.
 
On ne sait pas ce que pense Allah des agissements de ceux qui se réclament de son message. Surtout quand ils assassinent des enfants innocents dans l'espoir de faire souffrir leurs parents.
 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Enfances
commenter cet article

commentaires