Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le livre d'heures de Dom Bosco
  • Le livre d'heures de Dom Bosco
  • : Commentaires au hasard des actualités, par un père et ses jeunes fils qui vont chercher l'info au lieu d'absorber passivement celle qu'on leur sert.
  • Contact

Recherche

Archives

21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 16:40

France_hiver.jpg

 

Héritage de l’époque où l’Empire Britannique couvrait une bonne partie du globe, les retraités britanniques qui vivent hors du Royaume bénéficient d’une aide au chauffage.
 
Les retraités de sa Gracieuse Majesté installés sur le sol français en bénéficiaient aussi jusqu’à l’année dernière. Mais cette année, ils sont des milliers à ne pas pouvoir payer leur livraison de fuel parce que le ministère du Travail dont ils relèvent a décidé de modifier les règles de calcul de leur allocation gazole.
 
Désormais, la « France » prise en compte dans les calculs englobe les départements et territoires d’Outre-mer, îles des Antilles, de l’Océan Indien et du Pacifique incluses, de sorte que l’allocation de chauffage y a été singulièrement réduite puisque les hivers sont censés y être plus doux.
 
Bien évidemment, les lésés ont crié à la spoliation et à la magouille.
 
Le ministère leur répond que les hivers en France sont significativement moins froid qu’en Angleterre et que, de ce fait, il n’y a aucune raison pour que les retraités expatriés en France soient mieux lotis que leurs homologues restés au Royaume-Uni.
 
Pourtant, les statistiques météo montrent que c’est faux si l’on ne parle que de la France métropolitaine en excluant les départements et territoires d’Outre-mer.
 
Mais le ministère n’en démord pas : l’allocation est réservée aux retraités qui vivent dans des pays où les températures sont sensiblement inférieures à celles des Cornouailles – qui sont la région la plus chaude d’Angleterre et qui ont un climat comparable à celui de la Bretagne.
 
Quelque 30 000 retraités bénéficiaient de l’allocation chauffage l’année dernière. Cette allocation représentait 100 à 300 £ (soit de 130 à 390€) selon l’âge et la situation familiale des bénéficiaires.
 
Mais le versement des pensions et des aides aux retraités installés sur le territoire de l’Union Européenne ou en Suisse ont explosé ces dernières années, passant de 12,8M£ en 2011-2012 à 21,4M£ en 2012-2013. C’est une conséquence d’un jugement de la Cour Européenne de 2012 qui a étendu le champ d’application de l’allocation chauffage.
 
Bilan : dès 2013, le gouvernement britannique a annoncé que les retraités vivant dans des pays plus chauds que les Cornouailles ne la toucheraient plus. Et pas question de distinguer, au sein d’un même pays, les différentes régions : cela serait trop compliqué et coûteux à calculer, explique le ministère.
 
C’est ainsi que les retraités installés en Italie (où les hivers sont statistiquement froids à cause des Alpes qui occupent une bonne part du nord du pays) continueront à toucher l’allocation, alors que ceux installés en France (DOM-TOM compris), en Espagne, au Portugal, en Grèce, à Malte, à Gibraltar et à Chypre ne la toucheront plus.
 
La température moyenne en hiver est de 5,9°C dans les Cornouailles.
 
Dans la France qui englobe les DOM-TOM, elle est de 7,0°C, ce qui justifie aux yeux du ministère que l’allocation y soit supprimée.
 
Mais si l’on fait abstraction des DOM-TOM, elle n’est plus que de 4,9°C, soit 1° de moins qu’en Cornouailles. Mais le ministère ne va pas se compliquer la vie en distinguant les retraités qui vivent dans les îles des Antilles, de l’Océan Indien et du Pacifique de ceux qui vivent en France métropolitaine, qu’ils soient en Aquitaine, en Picardie, en Provence ou en Gévaudan.
 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Bêtisier
commenter cet article

commentaires