Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le livre d'heures de Dom Bosco
  • Le livre d'heures de Dom Bosco
  • : Commentaires au hasard des actualités, par un père et ses jeunes fils qui vont chercher l'info au lieu d'absorber passivement celle qu'on leur sert.
  • Contact

Recherche

Archives

20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 00:31

Peshawar_apres.jpg

 

Le mercredi 17 décembre 2014, au lendemain de la tuerie perpétrée par les talibans contre une école de Peshawar, qui a fait 141 morts dont 132 enfants, le Pakistan a annoncé la levée de son moratoire sur la peine de mort dans les cas de terrorisme.
 
Les condamnations à mort, relativement fréquentes dans ce pays, n’étaient plus appliquées depuis 2008, le pays respectant un moratoire sur la peine capitale.

Le Premier ministre Nawaz Sharif, arrivé au pouvoir à l’issue des législatives de mai 2013, avait jonglé avec la possibilité de réintroduire la peine de mort, un projet alors dénoncé par des organisations de défense des droits de l’Homme et des diplomates européens. Le maintien du moratoire avait été considéré comme l’un des points clés ayant permis au Pakistan d’obtenir il y a un an le statut de "GSP+" lui permettant d’exporter sans barrière tarifaire de nombreux produits, notamment le textile, vers l’Union européenne, son premier partenaire économique.
 
Mais après l’attaque de Peshawar, « le Premier ministre a approuvé l’abolition du moratoire sur la peine de mort dans les cas de terrorisme », a déclaré un haut membre du cabinet de Nawaz Sharif.
 
L’attaque a soulevé une vague d’indignation au Pakistan, dont une partie de la population demande à l’état de faire le nécessaire pour la protéger des raids, pillages, assassinats et prises d’otages des islamistes.
 
On peut cependant se demander quel pouvoir dissuasif aura le rétablissement de la peine de mort à l’encontre des terroristes : souvent, leurs actions sont des actions suicides qui se soldent – comme à Peshawar – par la mort des assaillants au milieu de leurs victimes.
 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Droits de l'homme
commenter cet article

commentaires