Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le livre d'heures de Dom Bosco
  • Le livre d'heures de Dom Bosco
  • : Commentaires au hasard des actualités, par un père et ses jeunes fils qui vont chercher l'info au lieu d'absorber passivement celle qu'on leur sert.
  • Contact

Recherche

Archives

20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 07:17

talbans_morts.jpg

 

L’aviation et l’armée pakistanaises ont tué au moins 77 talibans dans la région tribale pashtoune près de la frontière afghane le vendredi 19 décembre 2014.
 
Il s’agit d’une opération de représailles, suite à l’attaque d’un commando taliban contre une école de Peshawar (qui est située à l’entrée de la zone pashtoune).
 
Les forces terrestres ont éliminé les 10 premiers combattants dans la soirée du jeudi 18, tandis que les avions en tuaient 17 autres, dont un commandant ouzbek. Le lendemain, ce sont 32 terroristes qui ont été tué par les forces de sécurité dans une embuscade qu’elles leur avaient tendu dans la vallée de Tirah, près de la passe Khyber, alors que le groupe se repliait vers l’Afghanistan.
 
Le matin du même vendredi 19 décembre, 18 autres talibans ont été éliminés dans une opération d’encerclement – recherche dans la région de la passe Khyber.
 
La passe Khyber est un col qui fait passer de Peshawar en Afghanistan. Il est situé en zone tribale pashtoune.
 
Dans la province fédérale du Baloutchistan, au sud du pays, les forces de sécurité ont tué un chef des talibans pakistanais et sept de ses acolytes lors de trois attaques séparées menées au crépuscule, vendredi.
 
Et jeudi soir, le chef des forces armées a signé les ordres d’exécution de six terroristes qui avaient été condamnés à mort mais qui n’avaient pas été exécutés. La levée récente du moratoire sur la peine de mort leur a été fatale. Au moins deux ont déjà été pendus.
 
En tout, cela fait donc 91 talibans tués en moins de 24h. Gageons que ce n'est pas fini.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Actualité
commenter cet article

commentaires