Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le livre d'heures de Dom Bosco
  • Le livre d'heures de Dom Bosco
  • : Commentaires au hasard des actualités, par un père et ses jeunes fils qui vont chercher l'info au lieu d'absorber passivement celle qu'on leur sert.
  • Contact

Recherche

Archives

14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 12:00

decapitation_Arabie.jpg

 

Le vendredi 12 décembre 2014, un travailleur expatrié philippin a été décapité en Arabie Saoudite. Un communiqué du ministère de l’Intérieur explique qu’il avait été reconnu coupable du meurtre d’un ressortissant saoudien.
 
Carlito Lana (orthographié Karlito Nunez Lana dans la presse saoudienne) avait assassiné d’un coup de feu Nasser al-Gahtani avant de lui rouler dessus avec une voiture.
 
Le communiqué ne précise pas les circonstances du meurtre, mais d’après la presse saoudienne Carlito Lana, qui subissait des pressions pour se joindre aux prières musulmanes de la famille qui l’employait, a tué son employeur de 65 ans avant de tenter de s’enfuir en voiture. C’est là qu’il serait passé par-dessus le corps de sa victime, âgée de 65 ans.
 
Carlito Lana a été décapité au sabre à Ryad, capitale du pays.
 
À Manille, le vice-président philippin Jejomar Binay, conseiller auprès du président pour les affaires concernant les travailleurs expatriés, a précisé que Carlito Lana avait été extrait de sa cellule vers 09h30. Le gouvernement saoudien ne prévient pas les ambassades étrangères quand un de leurs nationaux va être exécuté. Il ne les en informe qu’après.
 
D’après Jejomar Binay, l’avocat de Carlito Lana a tenté à plusieurs reprises de convaincre la famille de la victime d’accepter ses excuses, en vain. Cela lui aurait permis d’échapper à la mort.
 
Le président philippin Benigno Aquino a également écrit au roi Abdallah bin Abdul Aziz pour qu’il intercède auprès de son appareil judiciaire et l’aide à négocier un arrangement à l’amiable, en vain là aussi.
 
L’ambassade des Philippines à Ryad va se charger du rapatriement du corps et de la tête de Carlito Lana.
 
D’après un décompte de l’AFP, l’exécution de Carlito Lana était la quatre-vingtième depuis le début de l’année 2014. Le mardi 9 décembre, un Saoudien condamné pour inceste et un Pakistanais pour trafic d'héroïne avaient déjà été décapités au sabre, respectivement à Jizan, dans le sud du royaume, et à Ryad. Un autre homme a été supplicié à Ryad peu avant Carlito Lana.
 
Et depuis 2010, quatre Philippins ont été exécutés dans le pays où ils étaient allés travailler : trois en Chine et un Arabie Saoudite.
 
Un Philippin sur dix s’expatrie pour gagner sa vie, au titre de contrats qui dure de quelques mois à quelques années.
 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Droits de l'homme
commenter cet article

commentaires