Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le livre d'heures de Dom Bosco
  • Le livre d'heures de Dom Bosco
  • : Commentaires au hasard des actualités, par un père et ses jeunes fils qui vont chercher l'info au lieu d'absorber passivement celle qu'on leur sert.
  • Contact

Recherche

Archives

12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 18:18

train_Chine_Espagne.jpg

 

C’est le genre d’évènement qui peut passer pour un exploit mais qui est totalement idiot : le mardi 9 décembre 2014, le premier train de fret à relier la Chine à l’Espagne est arrivé en gare de marchandises de Madrid. Parti 21 jours plus tôt de Yiwu sur la côte de la Mer de Chine, il avait parcouru quelque 13 000 km.
 
L’exploit tient au fait que cette distance est supérieure à celle du Transsibérien, qui ne fait que 12 250 km, et au nombre de pays traversés : Chine, Kazakhstan, Russie, Biélorussie, Pologne, Allemagne, France et Espagne.
 
À 11h11 ce mardi 9 décembre, le convoi a pu décharger ses trente derniers containers sur la pole logistique d’Adif, à Madrid. Il en avait déjà déposé quarante autres en Biélorussie. Il était chargé d’articles de papeterie, d’artisanat chinois et de biens de consommation. Au retour, il acheminera du vin, des charcuteries et de l’huile d’olive.
 
En route, le convoi (qui pesait au départ quelque 1400 tonnes) a dû changer de motrice tous les 800 km et s’adapter aux changements de largeurs de voies aux postes frontières de Dostyk (Kazakhstan), de Brest (Biélorussie) et d’Irún (Espagne).
 
Les gouvernements chinois et espagnol espèrent que cette grande première inaugurera une nouvelle ère du transport ferroviaire, en ouvrant une liaison directe entre l’Europe et l’Extrême-Orient.
 
Les officiels chinois se plaisent à souligner que cette liaison ferroviaire revient moins cher et pollue moins qu’un transport par camion. L’attaché économique de l’ambassade de Chine à Madrid, Huang Yazhong, y est allé de sa phrase bien creuse en claironnant que « l’ouverture économique marque une étape dans les échanges entre la Chine et l’Espagne. »
 
Mais si l’on prend la peine de lire au-delà des lignes, cette grande première est une arnaque : il est évident que le prix à la tonne transportée par rail est inférieur à celui de la tonne transportée par camion (qui est le mode de transport le plus coûteux au kilomètre), et le dire n’apprend rien. En revanche, le train est près de mille fois plus cher que le bateau à la tonne transportée, de sorte que la prétendue ouverture que représente cette liaison ferrée n’a probablement aucun avenir, une fois passé l'émerveillement imbécile devant l'exploit stupide qui n'en ait pas un.
 
La course aux records chinois idiots n’est certainement pas finie. Jusqu'à ce que le bon sens rappelle à leurs auteurs que, si ce qu'ils font n'a jamais été tenté, c'est peut-être qu'il y a une raison.
 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Bêtisier
commenter cet article

commentaires