Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le livre d'heures de Dom Bosco
  • Le livre d'heures de Dom Bosco
  • : Commentaires au hasard des actualités, par un père et ses jeunes fils qui vont chercher l'info au lieu d'absorber passivement celle qu'on leur sert.
  • Contact

Recherche

Archives

8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 06:38

Gwadar_Karakoram.jpg

 

La Chine va financer et réaliser la construction d’une autoroute multimode qui doit la relier au port pakistanais de Gwadar, dont elle assure déjà la gestion et la modernisation et dont elle espère faire sa tête de pont sur la Mer d’Arabie.
 
À l’occasion d’une visite qu’il a rendue le mois dernier au président chinois Xi Jinping, le premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a redit son espoir que le futur corridor serve de catalyseur à la coopération économique entre les deux pays. Les deux hommes ont signé une vingtaine de protocoles d’accord relatifs aux travaux et à l’exploitation du futur corridor.
 
Ce corridor, long de 3000 km, reliera Gwadar, au sud-ouest du Pakistan et proche du détroit d’Ormuz, à la ville chinoise de Kashgar, dans les contreforts de l’Himalaya. Son coût de construction est estimé à 45 milliards de Dollars et sa mise en service est prévue pour 2030.
 
Deux premières phases vont d’abord s’atteler à l’agrandissement et à la modernisation du port de Gwadar (photo du haut) et à la construction d’un aéroport international à Gwadar. Évidemment, des entreprises chinoises seront associées à ces travaux, qui devraient durer jusqu’en 2017.
 
L’autoroute du Karakoram (qui n’est, malgré son nom pompeux, qu’une route à deux voies qui serpente à flanc de montagne dans l’Himalaya, franchit et longe d’impressionnants précipices ou rivières de montagne, et qui n’est même pas goudronnée tout le long - voir la photo en médaillon) va être élargie.
 
Le réseau ferré entre Gadwar, Karachi au sud et Peshawar au nord (cette dernière étant le terminus de l’autoroute du Karakoram) va être modernisé, dans le but de lui permettre d’acheminer des milliers de tonnes de fret à meilleur marché que par camions.
 
Une liaison par fibre optique à haut débit est même prévue, en bordure de l’autoroute du Karakoram, pour améliorer les communications entre les deux pays et les mettre à l’abri des brouillages.
 
Le Pakistan attend du projet qu’il l’aide à sortir de la pénurie d’énergie dans lequel il se débat depuis des décennies. La Chine a en effet proposé d’investir, en contrepartie du projet, plusieurs centrales à charbon, photovoltaïques ou éoliennes dans des zones où l’absence d’électricité dissuade les investisseurs de venir s’y installer. Le gouvernement pakistanais espère aussi que les emplois créés par le chantier et par tout ce qui en découlera donnera du travail à sa jeunesse désœuvrée et attirée par les mouvements islamistes.
 
La Chine, quant à elle, entend sécuriser ses approvisionnements pétroliers depuis le Moyen-Orient. Les raffineries et les dépôts de carburant qu’elle va construire à Gwadar seront reliés par pipeline et par route à sa région autonome ouïgoure du Xinjiang. Cela évitera aux sociétés pétrolières chinoises d’avoir à faire le tour de l’Inde, de traverser le Golfe du Bengale et de passer par les détroits indonésiens pour alimenter la Chine en pétrole via une route maritime aussi longue que facile à couper en cas de crise internationale.
 
Beijing entend aussi se servir du projet pour achever sa mainmise et sa mise en exploitation de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, en proie à des mouvements contestataires ouïgours.
 
Les pays voisins, et notamment l’Inde, ne voient pas d’un très bon œil ce projet d’autoroute multimode entre Gwadar et la Chine. Il semble évident à New Delhi que l’aéroport et le port de Gwadar serviront de points d’appui à la marine de guerre et à l’aviation militaire chinoises, en stricte application de la Stratégie du Collier de Perles chère à Beijing et qui enserre peu à peu l’Inde dans un réseau de bases militaires au Pakistan, au Sri-Lanka et aux Seychelles.
 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Marines
commenter cet article

commentaires