Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le livre d'heures de Dom Bosco
  • Le livre d'heures de Dom Bosco
  • : Commentaires au hasard des actualités, par un père et ses jeunes fils qui vont chercher l'info au lieu d'absorber passivement celle qu'on leur sert.
  • Contact

Recherche

Archives

12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 01:01

Zhang_Xinhua.jpg

 

Le mercredi 10 décembre 2014, la justice chinoise a condamné à mort Zhang Xinhua, ancien directeur exécutif du conglomérat Baiyun Industrial and Agricultural Corp.
 
M. Zhang aurait détourné depuis 2003 des actifs du groupe pour un montant de plus de 280 millions de Yuans (36,5 millions d'Euros au cours actuel), tout en empochant des dessous-de-table totalisant 95 millions de Yuans (12,4M€) en échange de ses faveurs et de son entregent. Au procès, l'officiel déchu a aggravé son cas en « refusant d'admettre ses crimes », selon le procureur.
 
Il a fait appel, mais la procédure n'a que d'infimes chances de succès dans un système judiciaire soumis aux décisions politiques. « La corruption de gens comme Zhang Xinhua entraîne des pertes considérables pour le pays (...). Nous devons punir ces vils crimes avec la plus grande sévérité », a martelé le juge du tribunal de Canton.

 

C'est probablement cette absence de remords publics qui a valu à Zhang Xinhua de ne pas bénéficier d'un sursis, ce qui lui aurait permis de voir sa peine commuée en prison à vie dans deux ans.

 

La campagne anticorruption lancée à grand renfort de publicité par le président chinois Xi Jinping pour faire taire la grogne contre les cadres du Parti Communiste Chinois s’est traduite par la disgrâce de plusieurs très hauts dirigeants, ainsi que de nombre de fonctionnaires. Le chef de l'État a promis de s'en prendre aux « tigres » haut placés comme aux « mouches ».
 
En pratique, cette campagne sert aussi à Xi Jinping pour se débarrasser des potentats qui le gênent et pour renforcer son pouvoir.
 
La condamnation à mort de Zhang Xinhua a été prononcée le même jour qu'un verdict très médiatisé à l'encontre d'un officiel clé du régime, Liu Tienan, ex-directeur adjoint de la puissante Commission Cationale pour la Réforme et le Développement. Ayant le rang de vice-ministre – donc situé bien plus haut dans la hiérarchie que M. Zhang –, Liu Tienan a été condamné à la prison à vie pour avoir touché l'équivalent de 4,5 millions d'euros.
 
Ironie du sort, la condamnation de Zhang Xinhua a été annoncée par l’agence de presse officielle Xinhua.
 
Le Parti Communiste Chinois reste un des régimes les plus corrompus de la planète.
 


Partager cet article

Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Actualité
commenter cet article

commentaires