Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le livre d'heures de Dom Bosco
  • Le livre d'heures de Dom Bosco
  • : Commentaires au hasard des actualités, par un père et ses jeunes fils qui vont chercher l'info au lieu d'absorber passivement celle qu'on leur sert.
  • Contact

Recherche

Archives

23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 11:22

Tochigi.jpg

 

Au Japon, les habitants de la petite ville de Tochigi (140 000 habitants) ont eu la surprise de voir planer dans leur ciel nocturne, le 21 décembre 2014, la face illuminée d’un de leurs concitoyens, comme une seconde Lune.
 
Il s’agissait d’une montgolfière de 15 mètres de diamètre, œuvre d’un groupe d’artistes contemporains aidés par le Musée des Arts d’Utsunomiya (chef-lieu de la préfecture). L’idée est venue d’un rêve qu’avait fait un des artistes du groupe, Haruka Kojin, quand il était adolescent. Selon lui, le ballon porte la question existentielle « d’où venons-nous et où allons-nous ? »
 
Un groupe de bénévole a aidé les artistes à photographier 218 habitants d’Utsunomiya, parmi lesquels un tailleur d’habits de 60 ans à l'air bonhomme a été retenu pour avoir sa face reproduite sur le ballon.
 
Le groupe d’artistes, qui se fait appeler 目  (« l’œil », en japonais), a ensuite reproduit les photos de la tête du tailleur en peignant quelque 670 000 points noirs plus ou moins gros et plus ou moins rapprochés, puis ils ont placé des lumières à l’intérieur de la montgolfière pour qu’elle brille dans la nuit.
 
Effet garanti : des dizaines de gens sont venus au pied du ballon pour se prendre un selfie, d’autres ont eu une peur bleue en sortant de chez eux, et quelques toutous inquiets se sont mis à hurler au loup.
 


Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Insolite
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 11:51

Glorious_leader.jpg

 

Le créateur d’un jeu vidéo compte sur l’actualité pour relancer sa création, qui jusqu’ici ne semblait pas trouver son public : il s’agit d’un jeu satyrique mettant en scène Kim Jong-eun qui doit courir partout (en chevauchant parfois une licorne) et dézinguant tout ce qui bouge.
 
Le jeu, baptisé « Glorious Leader ! » (le glorieux dirigeant), fleure bon le rétro et les animations grossières des années 1990. Doté de pouvoir surnaturels, un Kim Jong-eun plutôt replet y affronte des hordes de drones et de soldats américains armés de bazookas et de fusils mitrailleurs dont ils se servent comme des pieds, permettant au héros de triompher facilement à chaque tableau.
 
Pour l’instant, il n’y a que deux de ces tableaux : un dans les rues de Pyongyang, un sur les pentes du mont Paektu. Mais après l’histoire rocambolesque du piratage informatique de Sony Pictures, le créateur du jeu, Jeff Miller, envisage désormais d’ajouter un nouveau tableau qui se déroulera dans l’enceinte de Sony Pictures.
 
« Le jeu doit coller d'aussi près que possible à son titre », explique Jeff Miller qui dit n’avoir reçu aucune menace de la part de la Corée du Nord, bien que son jeu ridiculise le personnage de Kim Jong-eun.
 
La société de Jeff Miller, l’entreprise Moneyhorse Games basée à Atlanta en Géorgie, travaille irrégulièrement à la mise au point de ce jeu depuis un peu plus d’un an. Le jeu devait initialement sortir cette année mais a pris du retard.
 
Mais après l’affaire du piratage de Sony, Jeff Miller relance le projet : le mercredi 17 décembre 2014, il a lancé une campagne d’appel aux dons visant à récolter 55 000 $ d’ici le 15 janvier. Le vendredi 19 à midi, il avait déjà recueilli 151 donations totalisant 3 500 $.
 
Glorious Leader devrait tourner sur PC et sur smartphone. Sony a refusé d’en financer une version pour sa PlayStation – allez savoir pourquoi ! – mais cette position date du mois d’octobre. Peut-être la firme va-t-elle changer d’avis, après tout.
 


Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Insolite
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 01:06

Ushio.jpg

 

Au Japon, les ruines d’un laboratoire de l’ancienne Marine Impériale qui avait servi à étudier des armes à micro-ondes vers la fin de la Guerre du Pacifique vont finalement être démolies en janvier 2015, malgré les velléités de certains habitants du coin d’en faire un mémorial.
 
Ce laboratoire de recherche, qui relevait du 2e Corps de la Marine, était initialement situé au centre-ville de Shimada, dans la préfecture de Shizuoka. Il servait à mettre au point des armes fonctionnant avec des ondes radioélectriques. Le prix Nobel de physique Shinichiro Tomonaga (1906-1979) y avait travaillé.
 
En 1945, le laboratoire a été déménagé sur les contreforts du mont Ushio, sur le bord de la rivière Ōi. Les chercheurs y étudiaient la faisabilité d’une arme à micro-ondes : un magnetron (tube à vide capable de produire des émissions radar très brèves et très intenses) devait servir à abattre les bombardiers américains en vol. L’idée ne déboucha sur rien. L’arme ne parvint même pas à tuer un poulet pris comme cobaye…
 
Le laboratoire a été démonté après la guerre. Il n’en est resté que les fondations de 32m x 17m de la station électrique (photo), et un impressionnant miroir parabolique de 10m de diamètre qui devait être pointé sur les bombardiers.
 
Pour le professeur Yutaka Kawamura, du Collège National de Technologie de Tōkyō, le fait que les militaires aient cherché à mettre au point des armes aussi exotiques (pour l’époque) montre qu’ils avaient perdu tout espoir de gagner la guerre par des moyens conventionnels. Il y voit matière à réflexion entre la science et la guerre.
 
Mais le ministère de l’Aménagement du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme a commencé en 2012 à aménager les berges de la rivière Ōi pour éviter les risques d’inondation. À l’occasion de ces travaux, trois cents débris du laboratoire, dont des isolateurs en céramique, ont été déterrés.
 
Un historien local, Toshiyuki Usui, a alors lancé une pétition pour demander que les restes du laboratoire soient préservés. Quelque 3163 personnes l’ont signée.
 
Cela n’a pas suffi : les travaux vont se poursuivre, et les ruines du laboratoire vont céder la place à une digue. Les travaux sont prévus s’achever en 2019.
 


Repost 0
Published by Dom Bosco - dans Insolite
commenter cet article